mercredi 12 mars 2014

Historique




Historique et points de repères des découvertes 
sur la notion de champs et de Formes
inspirant ainsi le
Modèle Morpho-Quantique et l'Eïdopathie


Ayant directement contribué aux techniques vibratoires de traitement par les Formes:

-1920 : Mise en évidence par Enel des « Eïfs », des champs de Formes, des champs
             d’influences
             Enel donne  le nom « Ondes de Formes » à ces champs.                             
-1924 : le Docteur Albert Abrams découvre le " Rayonnement des maladies" et met au points les
             premiers instruments capables de les reproduire et de les traiter.
-1935 :  Saxton Burr découvre et mesure par micro-voltmétrie les « L-fields » ou
             "champs de vie".
-1946 :  Ruth Drown vulgarise différents appareils pour traiter les maladies à distance
             en leur donnant une définition et un codage numérique. Ce codage reproduit   
             l’énergie des « champs de Pré-matière ».
-1950 :  Georges Delawarr construit et vulgarise les premiers instruments électroniques
             capables d’analyser de reproduire et de corriger ces champs de Pré-matière.
             Le codage de ses produits sera connu sous le nom de " Radionique de Base 10 "
-1955 :  Arthur Young démontre que « l’énergie suit la Pensée » et que celle-ci est le
             reflet d’une autre physique, la physique Quantique.
-1960 :  Les « champs de cohérence » sont enregistrés à l’académie des sciences de
             Paris, par Enel.
-1965 :  Chaumery, De Bellizal et Morel, mettent en évidence l’influence d’une
              physique micro-vibratoire qui révèle à partir d’instruments et d’objets trouvés
              dans certaines pyramides égyptiennes,  des « Ondes de Formes » d‘action
              puissante à distance. Ils mettent au point de très nombreux instruments qui vont
              permettre d'objectiver le rayonnement du Vert négatif sur des plaques photographiques.          
-1970 :  Malcolm Raé met au point une Radionique de Base 44 puis la Magnéto-Géométrie
             Pour lui la Pensée se comporte comme un champ magnétique. 
             La pensée est une facette de ce champ. 
             Le champ est une proportion ou un complexe de proportion. 
             Il définit des cartes codées géométriques capables de reproduire l’énergie dynamique des remèdes 
              homéopathiques par leur « Codes Géométriques » lorsqu‘elles sont placées dans un
              instrument approprié, le Simulator Mark 3.
-1980 :  David Tansley établit une carte des champs d’influence des chakras et de
             leurs états pathologiques au sein de l’anatomie subtile. Il étend les ondes de
             Forme des remèdes homéopathiques de Malcolm Raé au plan subtil des
             chakras. Met au point de nombreux instruments pour traiter l'anatomie subtile.
             S'inspire des travaux d'Alice Bailey et de H.P.Blavatsky (Théosophie).
-2006 : Yvon Combe structure une synthèse énergétique en jetant les bases du Modèle 
            Morpho-Quantique,  de l'Eïdopathie, et de l'Eïdothérapie. 
            Il construit des instruments pour une thérapie Quantique et structure des logiciels pour les piloter.

Ayant contribué à la vulgarisation du concept Morphique
-1985 :  Rupert Sheldrake définit la causalité formative des êtres vivants par les
             « champs morphiques  » ou Morphogénétiques. Ces champs sont éternels et
             contiennent les informations qui servent au support de la matière d’où
             émanent toutes les Formes du vivant.
             « L’information définit la Forme et le magnétisme définit la forme des êtres ».
-2001 :  Masaru Emoto met en évidence les Formes de cristaux d’eau en fonction des
              messages dont ils sont porteurs (naturels, artificiels ou virtuels ).
-2005 : Alexander Lauterwasser, met en évidence visuelle la relation entre
            «  Vibrations et Formes » à partir de systèmes cristallins comme le sable et
            l’eau. Plus les fréquences sont élevées, plus les Formes sont complexes.